Les tendances pour la jeunesse

Lundi 2 novembre 2019, 14 heures. Marie a le regard fatigué après 6 jours de salon. En cette journée pour les professionnels du livre, les allées se sont enfin éclaircies. Quelques enfants dans les allées trahissent l’objet du salon : le Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil.

Dans les allées du salon du livre et de la presse jeunesse

Le livre, un objet politique

Semer la graine dans la tête des enfants pour la faire germer chez les parents. C’est ainsi que de nombreux auteurs jeunesse voient leurs missions pour préparer les enfants à un monde en transformation.

On ne s’étonnera pas que l’écologie, la question du genre, de l’acceptation des autres dans leurs différences soient au cœur de nombreux ouvrages à destination du jeune public, enfants ou adolescents.

Les livres se concentrent toutefois sur les gestes du quotidien pour la protection de la planète sans aborder les grandes questions sous-jacentes : celle de notre rapport à l’énergie, à la consommation, etc. C’est donc encore un balbutiement auquel nous faisons face, face à l’urgence de la transition écologique où nous comptons tant sur les jeunes générations pour embrasser ces enjeux mondiaux d’adaptation et de transformation.

Mais les auteurs ne désarment pas pour affirmer leur rôle sur la mise à distance de stéréotypes de genre, de religion ou de couleur et dépasser ces assignations si présentes dans de nombreux ouvrages, par le truchement des animaux comme Taupe et Mulot, où les deux animaux, si différents et si complémentaires noueront une amitié pour découvrir le monde.

Ces duos animaliers, le documentaire pour marcher dans les pas de personnages célèbres ou découvrir des espaces inconnus des jeunes, la poésie sont les trois grands vecteurs littéraires pour toucher les jeunes.

Les libraires de Saint-Denis ont témoigné de leur engagement pour trouver les livres les plus adaptés à chaque personne, même illettrée, pour amener vers le livre, les enfants et les parents, dans cette ville riche d’une diversité culturelle stupéfiante.

Olga Tokarczuk et Peter Handke reçoivent les prix Nobel de littérature 2018 et 2019

Cette année, ce sont deux prix Nobel de littérature qui ont été décernés : celui de 2018 (reporté à l’époque sur fond de scandale sexuel) et celui de 2019.

L’écrivaine polonaise Olga Tokarczuk, agée de 57 ans, reçoit le prix de 2018 « pour une imagination narrative qui, avec la passion encyclopédique, représente le franchissement des frontières comme une forme de vie ».

L’auteur autrichien Peter Handke, âgé de 76 ans, reçoit le prix 2019 pour son oeuvre qui « forte d’ingénuité linguistique, a exploré la périphérie et la singularité de l’expérience humaine ». 

Book Your Books a rejoint le catalyseur de l’innovation à la Défense

Michel Kohon, ambassadeur du POLD Booster, Nathalie JACQUART, responsable développement économique de Paris Ouest la Défense et Damien-Morvan PETIT, président de Book Your Books réunis au Catalyseur de l’innovation @LeParisien

Book Your Books poursuit son accompagnement par le territoire en rejoignant ce nouveau lieu emblématique de l’innovation et de l’entrepreneuriat en plein cœur de la Défense.

Le catalyseur (@CatalyseurPOLD) vise à connecter, faciliter et diffuser l’innovation et ses acteurs au sein du Territoire de Paris Ouest La Défense, à l’ouest de Paris.

Le lieu, Base 11 (comme les 11 communes du territoire) accueille des meetups dédiés à l’innovation (tels que sur la block-chain, sur l’intelligence artificielle par exemple) avec ses partenaires du territoire.


© Ville de Rueil-Malmaison / Christophe Soresto

La nouvelle garde du Polar français

Book Your Books en reportage au salon du livre de Paris

Un livre vendu sur 4 est un polar. L’engouement pour la scène polar ne se dément pas.


Les textes sont en effet de qualité et la France offre une nouvelle génération d’auteurs, aux côtés des anglo-saxons et des scandinaves. Cette nouvelle garde suscite à juste titre la curiosité. Alors quelles sont les nouvelles plumes françaises qui incarnent le renouveau du policier et du thriller ?


Découvrons Antoine Renand pour l’Empathie aux éditions Robert Laffont,  Sophie Chabanel aux éditions Seuil pour le blues du chat, 2 ème livre après la griffe du chat et Gui-Philippe Golstein, auteur de Sept Jours avant la nuit aux éditions Gallimard


Antoine Renand a commencé dans le cinéma avec pour moteur l’écriture. Il a écrit des scénarii de long métrage mais avait toujours l’envie d’écrire un roman. Quelle histoire est davantage propice au livre plutôt au film ? D’après A. Renand, le livre permet d’aller plus en profondeur dans les personnages et entrer dans leurs têtes !


Sophie Chabanel est formatrice-consultante en entreprise et impliquée auprès d’associations au profit de sans-abris, avec pour ambition de rendre le monde du travail plus humain. Elle aide à apaiser les relations sociales professionnelles en animant des ateliers d’écriture. Pour elle, le mail contribue activement au burn-out et aux crispations entre collègues.
Guy-Philippe Golstein intervient à l’école de la guerre économique et est consultant cybersécurité. C’est un premier roman, Babel minute zero, que même le premier Ministre israélien B. Netanyahou a lu, qui l’a amené vers cette spécialité.


L’Empathie d’Antoine Renand
Dans l’Empathie, « vous ne dormirez plus jamais la fenêtre ouverte ». Le violeur passe la fenêtre pour violer ses victimes. Heureusement, la brigade du viol se consacre aux affaires de crime sexuel et aux violeurs en série et enquête et trouvera Alpha.   


Le bues du chat de Sophie Chabanel
« On gatifit devant son chat ; moi-aussi, j’adore mon Ruru ! » C’est donc naturellement que je l’ai mis en écriture.
Il y a un meurtre dans un bar à chat dans le tome 1. Un homme meurt d’avoir avalé une crevette. Dans son nouvel opus, Ruru, le chat déprime. Les aventures ne manquent pas pourtant. L’étonnante commissaire Romano mène l’enquête entre fours solaires et curé trop séduisant.


Sept jours avant la nuit de Guy-Philippe Golsdtein
La démocratisation de l’arme nucléaire est une menace à laquelle avait voulu s’attaquer le Président américain Obama. Ce n’est plus d’actualité. Pourtant, le monde est assis sur une bombe nucléaire. 7 jours suffiront-ils à survivre ?
Julia O B’rian est récupéré par les forces spéciales us. Un groupe radical hindou a mis la main sur de l’uranium enrichi et menace de faire exploser dans 7 jours une capitale.