A propos de vos données personnelles

Chez Book Your Books, nous prenons soin de vos données personnelles. Ce sont les vôtres, alors nous les protègeons.

Nous l’avons intégré dès la conception du site,  que nous avons fait nous-mêmes pour être le plus indépendant possible. Par exemple, nous chiffrons les données (les identifiants client, les identifiants de transaction, etc.) qui sortent du serveur. C’est à dire que si la donnée qui sort du serveur était volée lors la transmission vers votre navigateur, cette donnée ne correspondant pas à celle stockée sur le serveur ne permettrait pas d’interagir avec vos données. Impossible de trafiquer une transaction où vous n’êtes pas partie prenante, impossible de changer le début d’une location une fois qu’elle a commencé, etc.

Nous hébergeons nos données en Allemagne, notre prestataire sécurise l’exécution des scripts, qui ne peuvent pas être exécutés de l’extérieur, donc là, aussi, vous être protégé. C’est ça, l’Europe !

Pour faciliter votre identification, nous plaçons un cookie sur votre appareil et quand vous cliquez sur un lien dans nos messages, c’est là encore un chiffrage particulier que nous croisons avec le cookie pour s’assurer que c’est bien vous et pas un petit malin qui aurait mis la main sur votre messagerie. Si vous ne voulez pas du cookie, vous pouvez bien sûr le supprimer depuis votre compte mais vous aurez toujours à saisir vos identifiant pour vous connecter sur la plateforme.

Nous ne communiquons pas votre identité (nom et prénom) ni votre adresse au sein de la communauté, mais nous la tenons à disposition de l’administration ; et oui, il vous faudra peut-être payer des impôts sur vos revenus de location.

Vous pouvez régler la façon dont nous traitons vos données personnelles depuis votre compte client. Nous développons au fur et à mesure ces fonctionnalités donc elles ne sont pas toutes déjà opérationnelles.

La sécurité absolue n’existe pas hélas, c’est un défi quotidien alors nous faisons aussi une sauvegarde de notre base de données tous les jours au cas où.

Partager avec

FacebookTwitterLinkedInEmail this page